[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] []
[]
[]
[]

C'est l'histoire d'un  petit éléphant de six mois, devenu orphelin, sa mère s'étant tuée en chutant d'une falaise.


Dans la vallée de Breede River, se trouve une vaste réserve de plantes, d'oiseaux, d'art rupestre  et de faune.  Les vétérinaires de cette réserve, qui surveillent à distance  le jeune éléphant  depuis une semaine après la mort de sa mère, espéraient qu'il serait nourri et peut-être même adopté par une autre éléphante, mais l'attente fut décevante et l'éléphant risquait de s'affaiblir dangereusement. Le personnel  du Centre de Réhabilitation décide alors d'endormir l'éléphant et de le transporter dans leurs locaux.  Une fois ce transfert opéré,  Il va s'avérer  très difficile de nourrir l'éléphant au biberon. À chaque fois les soignants vont se heurter aux dérobades du jeune animal qui est visiblement déprimé et refuse de se nourrir. L'idée vient à l'un des soignants, de donner une compagnie à leur jeune pensionnaire et leur choix va se porter sur un mouton

Un mouton robuste nommé aussitôt  Albert, l'éléphant s'appelant Themba.

Arrivé dans l'espace réservé à Themba, Albert va devoir courir autour du point d'eau, pour échapper à l'éléphant qui le pourchasse  puis il réussit à se réfugier au fond du bâtiment pendant environ 12 heures. Themba, curieux de ce nouvel occupant profitera de ce répit pour coller plusieurs fois sa trompe sur le dos laineux d'Albert afin de le renifler et se familiariser avec sa présence.


Le lendemain matin, Albert s'aventure dans la pièce principale. Themba finit par le rejoindre et ils vont terminer la visite des lieux ensemble. Désormais ils ne se quitteront plus. Themba acceptera de se nourrir, de se promener à l'extérieur, mangeant même un acacia épineux dont Albert se régale!  Albert adaptera autant que possible, son comportement à celui de Themba.


Mais au fil des jours, l'objectif de l'équipe est de réintroduire l'éléphant dans la vie sauvage, il faut donc  envisager de séparer progressivement Themba et Albert.  La séparation eut lieu mais de telle façon  qu'il leur était possible de communiquer malgré les clôtures. Cela permettait à Themba d'approcher d'autres espèces sauvages comme le gnou, ou le zèbre,  elle a également pu sentir des crottes d'éléphants fraîches pour se familiariser aux membres de sa propre espèce.


Malheureusement, toutes ces espérances furent anéanties en quelques heures. Le gardien de Themba remarqua qu'il avait un comportement inhabituel. Il le signala immédiatement au vétérinaire résident.  À l'examen, Themba montra des signes de coliques sévères. Le traitement administré fut inefficace, bien que son état paraisse s'améliorer. Malgré des soins  intensifs, Themba  entre dans le coma et la mort l'emporta le lendemain-même, le 5 Février 2010.


La tristesse s'abattit alors sur toute l'équipe soignante qui s'était investi entièrement dans  l'objectif de ramener Themba à la liberté, parmi ses congénères.


L'autopsie révéla  une torsion massive du gros intestin. C'est une pathologie presque impossible à traiter chirurgicalement sur l'éléphant, en raison de son anatomie et de sa taille.

L'amitié d'un petit éléphant

Première partie.