[logiciel creation site] [creation site internet] [creation site web] [play]
[]
[]
[]

Werner Freund est persuadé que les enfants devraient avoir plus de contact avec les animaux et que les parents devraient les aider à avoir une relation normale avec eux en les incitant à la découverte de la faune sauvage, source d’enrichissement sans fin.

Ce sont les dizaines de milliers de visiteurs qui viennent voir ses loups, chaque année, qui assurent la survie des Freund et de leurs loups, alors si vous en avez l’occasion, rendez-lui visite… 






Wolfspark Werner Freund

Kammerforst Merzig

Waldstraße 204

66663 Merzig / Saarland


Wolfspark@gmx.net

Lorsque Werner Freund pénètre dans l'enclos aux loups, il est accueilli par des manifestations de joie, comme un ami, et aussitôt, il hurle avec eux. "Je me comporte comme un loup au moment des repas, dit-il, je suis leur chef, donc c'est moi qui apporte les pièces de viande crue aux bêtes. Etant le loup dominant, il me revient de droit que je me rassasie le premier, ensuite je laisse la meute se nourrir. Comme dans toutes les meutes, les plus forts viennent tout de suite après moi et mangent les premiers, ensuite, c'est au tour des plus faibles. Le protocole est strictement respecté, c'est très important pour continuer à être reconnu comme le loup d'honneur et garder mon autorité sur les meutes, ce qui n'empêche pas que de temps à autres un loup veuille contester mon autorité, et que je doive me défendre, comme un des leurs, avec les dents.

Pour étudier leur comportement il a dû adapter sa façon de vivre à celle des loups, afin d'agir comme eux, le mieux possible, en respectant leurs lois. C'est ainsi qu'avec son épouse, Erika, il a pu élever avec succès des jeunes loups de 2 semaines, dans leur salle de séjour. Pour chacun de ces loups, il sera leur mère et plus tard, le loup  dominant, une sorte de chef respecté.

  

Cet homme étonnant est né le 2 mars 1933, dans une famille de bergers et de forestiers. C'est très jeune qu'il a appris a approcher les animaux. Il fit de courtes études suivies d'un apprentissage de jardinier au zoo de Stuttgarter Wilhelmina. Très vite, il se montre attiré par les bêtes sauvages et tout particulièrement par les loups et les ours. Entre 1955 et 1972 il participe à 17 expéditions sur des continents lointains, afin d'étudier le comportement des indigènes. C'est en 1972 qu'il a un premier loup qu'il appellera IVAN. C'est à partir de ce moment-là que Werner Freund développe une sensibilité spéciale pour les loups. En autodidacte attentif, les travaux de Konrad Lorenz, prix Nobel, spécialiste d'éthologie, dont il deviendra l'ami, le captivent. Ce sont ces lectures qui l'inspireront malgré et contre l'avis des scientifiques qui se défient de ses méthodes empiriques. Il va pendant toutes ces années passées parmi les loups, noter régulièrement ses expériences, ses observations qui deviendront de précieuses indications pour aider à développer la connaissance du loup.

Werner Freund vit depuis 1972 dans son wolfspark à Merzig, sur la Sarre. C'est sur cette terre sapinière d'environ 4,5 hectares qui est une zone protégée qu'il partage la vie de 5 meutes de loups ayant conservé leur instinct sauvage. Ces loups qui sont issus de l'Europe centrale, du Canada et de l'Arctique, l'ont reconnu comme un dominant et Werner Freund dit avoir trouvé le moyen de communiquer avec eux.

Vidéo

W.Freund avec ses loups

dans le Wolfspark

Werner Freund

"Loup d'Honneur"

de 5 meutes de loups